menu
menu

Que faire si le préservatif / la capote craque ?

Que faire si le préservatif / la capote craque ?

Les préservatifs sont généralement en latex, une matière très élastique et diablement résistante ! D’autres matières peuvent être utilisées, comme le nitrile (préservatif interne « féminin ») ou le polyuréthane. Tous sont testés et conforme à des normes CE et NF de solidité et d’efficacité. Tu peux donc avoir une grande confiance en la capote certifiée.

Mais, parfois, ça craque. C’est assez rare, mais ça arrive… Souvent, il s’agit d’un manque de lubrification : tu sais, le gel (mais pas celui des cheveux). Ou si le préservatif a été mal mis et que les ébats amoureux ont été intenses. Ou alors on a tout simplement oublié, ou pas eu envie d’en mettre un, et c’est juste plus facile de dire qu’il a craqué.

Si ça t’arrive, pas de panique. Tu n’es pas seul.e dans ce cas et il existe des solutions adaptées. Le préservatif protège des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et évite un grossesse non prévue. Pour les IST, la plupart se soignent correctement. Et pour la grossesse, il n’est pas trop tard pour un petit rattrapage.

Pour le risque de grossesse non prévue :

  • Si tu es une femme, tu peux prendre la pilule d’urgence (dite « du lendemain ») le plus tôt possible et dans la limite de 72h. Elle est disponible en pharmacie (gratuitement si tu as moins de 18 ans) et dans les centres de planification.
  • Tu peux également faire un test de grosses 2 semaines plus tard (ou demander à ta copine de faire le test) et demander une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG / avortement) si le test est positif / si tu es enceinte.

Pour le risque d’IST :

  • Tu peux prendre un rendez-vous dans un Cegidd (centre gratuit de dépistage) après 2 semaines. Ils te proposeront une série d’examens ou prise de sang. Si une IST est présente, tu recevras un traitement. La plupart des IST guérissent en quelques jours ou quelques semaines si elles sont dépistées à temps. Ne tarde pas !
  • Tu peux également demander ces tests de dépistage à ton médecin traitant.

Pour le risque VIH / Sida :

  • Si ton préservatif a craqué et que ton ou ta partenaire est infecté par le VIH (séropositivité), fonce au urgences de l’hôpital demander un Traitement Post-Exposition (TPE). C’est un traitement contraignant mais c’est surtout une chance de ne pas être contaminé.e.
  • L’infection à VIH ne se guérit pas mais un dépistage précoce (6 semaines après la prise de risque) est très important. Si tu es séropo, tu recevras un traitement anti-VIH qui te permettra de vivre avec cette maladie sans risque de tomber malade du Sida. Les tests de dépistage VIH sont également disponibles en pharmacie (autotests) et proposés par des associations (TROD) ou les médecins généralistes.

Alors on sait que tu es un.e grand.e sportif ou sportive. Mais pense au gel lubrifiant, n’ouvre pas l’emballage avec tes dents et prends quelques secondes de plus pour la poser dans le bon sens. Direction plaisir et sérénité !

illu
20 novembre 2017